Snowblade, ski parabolique, télémark, backcountry : ces nouvelles manières de skier !

Bien que le mot « ski » ait été utilisé à l’origine comme terme générique pour désigner le fait de se déplacer dans la neige sur deux longues planches, ce sport a évolué de façon spectaculaire. Il existe de nombreuses nouvelles manières de skier, du ski de loisir au ski de compétition en passant par les défis de backcountry. La plupart des disciplines de ski sont desservies par des remontées mécaniques, bien que les skieurs aventuriers puissent se tourner vers le backcountry. C’est une expression attrayante pour de nombreuses nouvelles manières de skier. Dans sa forme la plus simple, le backcountry consiste à descendre une pente qui n’est pas dans les limites protégées de la station de ski.

Les snowblades

Les snowblades sont incroyablement faciles à apprendre, la plupart des gens n’ont pas besoin de leçons, car cela semble si naturel, surtout si vous avez des compétences en roller, snowboard, patin à glace, hockey ou même en danse. Il s’agit d’une des nouvelles manières de skier incluant un croisement naturel. Mais surtout, elles sont un véritable plaisir dès le premier jour et offrent la liberté et le contrôle nécessaires pour faire ce que vous voulez et aller où vous voulez sur la montagne. C’est ce que le snowblade est censé être : du plaisir et une liberté totale !

Les skis paraboliques

Les skis paraboliques ont commencé à être largement utilisés dans les années 1990 et sont maintenant la norme pour tous les skis alpins. La forme unique des skis paraboliques permet aux skieurs débutants et intermédiaires de maîtriser plus facilement les virages difficiles. C’est une des nouvelles manières de skier qui reviennent aux goûts du jour. Elle convient très bien aux skieurs débutants et avancés. En effet, les débutants trouvent que les skis paraboliques plus faciles à utiliser et les experts peuvent les manœuvrer avec plus de précision.

Le télémark 

Le télémark est une technique de plus en plus populaire parce qu’il est plus « libre » que le ski alpin et qu’il fonctionne encore très bien sûr ou hors-piste. La plupart des gens voudront essayer parce qu’il semble si fluide, gracieux, lisse. Certes, ce n’est certainement pas le moyen le plus facile de descendre la montagne, mais l’effort supplémentaire que représentent les virages en roue libre en vaut la peine. Toutefois, les débutants ne peuvent pas encore s’y initier. Le télémark présente des avantages par rapport à la randonnée alpine, au snowboard et au ski alpin.

Tendance : connaissez-vous le ski de randonnée ?
Montagne l’été : les randonnées pédestres, votre loisirs pour vous aérer l’esprit !