Tendance : connaissez-vous le ski de randonnée ?

Pratique actuellement en plein essor, le ski de randonnée peut être décrit comme du ski traditionnel revisité, alliant effort à la montée récompensé par une bouffée de plaisir de glisse pendant la descente. Des dispositions de sécurité doivent cependant $ être prises avant de se lancer dans cette discipline qui  ne cesse de séduire de nombreux adeptes.

Qu’est-ce que le ski de randonnée ?

C’est un des moyens de déplacement pour aller à la découverte de la montagne en hiver. Avec des itinéraires identiques à ceux des randonneurs ou des alpinistes en été, le ski de randonnée nécessite un bon niveau de ski alpin. Dans le sens de la montée, il présente des similarités au ski nordique, et dans le sens inverse, au ski alpin. La descente nécessite certaines techniques en fonction de la qualité de la neige (gelée, croutée ou encore poudreuse). Par ailleurs, le milieu pour la pratique du ski de randonnée est non préparé et non sécurisé, ce qui augmente le niveau de difficulté en cours de route à cause des différents obstacles disposés par la nature (forêts rochers, passages étroits, etc.). Les risques sont réels (avalanche, glissade non maîtrisée, chutes de pierres, ou encore tempête de neige).

Les musts pour la pratique du ski de randonnée

Le ski de randonnée a l’avantage d’être plus adapté aux reliefs alpins et escarpés contrairement au ski nordique plus adapté aux reliefs doux, et à la raquette. Pour l’ascension, le skieur doit coller des « peaux de phoque » sous ses skis pour ne pas glisser en arrière. Des fixations sont utilisées pour séparer le talon de la chaussure lors de la descente pour une bonne glissade, et pour une marche à pied dans la neige.

La paire de skis de randonnée est obligatoire pour la pratique de cette discipline. Il existe tout un panel sur le marché, avec des nouveautés qui ne cessent de sortir toujours dans le but  d’offrir un matériel plus léger et plus facile à manier pour permettre une bonne virée en ski sur la neige.

Les autres matériels indispensables

Il est important de toujours apporter des couteaux mobiles ou fixes pour un meilleur accroche du ski pendant les passages sur de la neige dure.

Sans oublier le classique matériel du randonneur ou de l’alpiniste, notamment le sac à dos de 20à 40l en fonction de la durée de la randonnée, les vêtements adaptés, ainsi que les différents matériels d’alpinisme  comme les crampons, la corde, ou la petite quincaillerie.

Et puisque la sécurité doit toujours être de rigueur, il faut toujours avoir sur soi une pelle, une sonde, une petite trousse à pharmacie, un GPS, des lunettes solaires, ou encore un altimètre pour un ski de randonnée en toute sérénité.

Snowblade, ski parabolique, télémark, backcountry : ces nouvelles manières de skier !
Montagne l’été : les randonnées pédestres, votre loisirs pour vous aérer l’esprit !